Poster électronique

Imagerie des carcinomes papillaires du rein
C. Couvidat, D. Eiss, S. Merran, É. Dekeyser, V. Verkarre, A. Khairoune, JM. Corréas, O. Hélénon - Paris - France
Congrès 2008
Résumé
Objectifs
Décrire les aspects radiologiques des carcinomes papillaires rénaux, du plus typique aux présentations plus trompeuses.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective multicentrique sur 5 ans de 103 carcinomes papillaires explorés par TDM avec 3 ou 4 phases d’acquisition (81 cas) et/ou IRM (62 cas).
Résultats
En TDM, 85 % des tumeurs de notre série présentaient l’aspect typique de petite lésion homogène hypovasculaire, avec dans 87 % de ces cas un rehaussement inférieur à 40UH. En IRM, l’aspect classique en hyposignal T2 était présent dans 93 % des cas. Parmi les formes atypiques, on dénombre 7 % de tumeurs massivement nécrosées (pseudo-kystiques ou non), 5 % de lésions à croissance kystique et 3 % de lésions infiltrantes. En TDM, à la différence de plusieurs publications de la littérature, nous retrouvons seulement 7 % de tumeurs calcifiées. La présence d’un contingent graisseux macroscopique, d’un thrombus veineux ou d’adénomégalies rétropéritonéales est exceptionnelle (1 % des cas).
Conclusion
Le carcinome papillaire apparaît sous sa forme classique (hypovasculaire en TDM et en hyposignal T2 en IRM) dans 85 % des cas. Dans 15 % des cas, la lésion prend un aspect atypique (nécrotique, à croissance kystique ou infiltrant), ne permettant pas d’orienter vers ce diagnostic histologique.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (29)
Commentaires de 1 à 5
Tout afficher

2012-05-06 21.53 :
JR

TBien

2010-05-13 10.24 :
beatrice

Excellent ! Merci.

2009-06-09 19.50 :
gintrand

tb

2009-05-11 07.36 :
masri

super merci

2009-05-04 10.08 :
zoff

excellent
Remonter
73
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM