Poster électronique

Recherche translationnelle par DCE-US d'un nouvel inhibiteur VEGFR et FGFR : étude préclinique et clinique
I. Leguerney (1), R. Cereda (2), L. Chami (1), G. Aboud (1), B. Benatsou (1), O. Bawa (1), G. Camboni (2), P. Opolon (1), JC. Soria (1), N. Lassau (1) - (1) Villejuif - France, (2) Milan - Italie
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Evaluer l'efficacité antitumorale de la molécule E-3810 par DCE-US en préclinique et en phase I.
Matériels et méthodes
L'étude préclinique a été menée sur un modèle de carcinome rénal (A498) xénogreffé en sous-cutané sur des souris nude, réparties en 3 groupes (contrôle, E-3810 et sunitinib). Les examens ultrasonores ont été réalisés à l'aide d'un échographe Aplio (Toshiba) avant traitement puis à J3, J7, J14, J21 et J28. Les paramètres de perfusion tumorale ont été extraits des courbes de cinétique de prise de contraste après injection en bolus de SonoVue (Bracco). Des analyses histologiques (HES, CD31) ont été réalisées à J14. Des examens sur patients ont été réalisés en phase I à J-1, J7 et J28.
Résultats
En préclinique, les souris traitées avec E-3810 présentent une réduction du volume tumoral, de la macro et microvascularisation. Ces résultats ont été confortés par immunohistochimie. Une diminution importante de la perfusion tumorale (AUC) est observée chez les patients (-86% à J7, -67% à J28).
Conclusion
La méthodologie développée par DCE-US permet un transfert rapide pour évaluer de nouvelles thérapies en phase I. La molécule E-3810 semble permettre une réduction importante de la microvascularisation tumorale.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
57
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM