Poster électronique

Comparaison des données IRM cardiaques dans l'hypertension artérielle pulmonaire postembolique et l'hypertension artérielle pulmonaire idiopathique
N. Creuze, S. Hoette, D. Chemla, O. Sitbon, M. Humbert, G. Simonneau, D. Musset - Clamart - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Comparer les caractéristiques des hypertensions artérielles pulmonaires postemboliques (HTAPPE) et idiopathiques (HTAPi) en IRM cardiaque.
Matériels et méthodes
46 patients (22F; âge moyen 54±15 ans) ont été inclus : 23 HTAPPE et 23 HTAPi appariés pour l'âge et le sexe. Un cathétérisme droit et une IRM cardiaque (1.5 T) ont été réalisés dans un délai de ±48h.
Résultats
Les patients HTAPPE et HTAPi étaient comparables en termes a) de pression artérielle pulmonaire moyenne (48±14 vs 47±11 mmHg) et de résistance vasculaire pulmonaire (9±4 vs 10±4 wu); b) de morphologie et de fonction cardiaque : fraction d'éjection ventriculaire droite (30±13 vs 30±15%), surface télédiastolique ventriculaire droite (34±8 vs 32±9 cm²), surface télédiastolique ventriculaire gauche (26±5 vs 26±7 cm²) et rapport de ces surfaces (1.3±0.3 vs 1.3±0.4); et c) de morphologie et de fonction artérielle pulmonaire : diamètre du tronc (33±4 vs 33±4 mm), pulsatilité de l'artère pulmonaire (15±8 vs 18±14 %), vitesse moyenne du flux (9±4 vs 9±3 cm/sec), temps d'accélération (94±15 vs 101±14 msec) et temps d'éjection (317±34 vs 315±52 msec) (chaque p = ns).
Conclusion
Il n'est pas nécessaire de prendre en compte la nature de l'étiologie HTAPPE versus HTAPi dans l'interprétation des données IRM cardiaques.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
69
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM