Poster électronique

Dysfonction ventriculaire droite à l'IRM dans l'hypertension artérielle pulmonaire
N. Creuze, S. Hoette, D. Chemla, O. Sitbon, M. Humbert, G. Simonneau, D. Musset - Clamart - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Quantifier par IRM cardiaque la contribution de la postcharge ventriculaire droite (VD) à la baisse de la fraction d'éjection (FEVD) dans l'hypertension artérielle (HTAP).
Matériels et méthodes
72 patients (35F; âge moyen 59±15 ans) ont bénéficié d'un cathétérisme droit et d'une IRM cardiaque (1.5 T) (délai ±48h). Les principales étiologies étaient HTAP postembolique (n=41) et HTAP idiopathique (n=18). La FEVD a été calculée sur des coupes jointives de 6 mm en petit axe (SSFP).
Résultats
Les patients avaient une augmentation de la pression artérielle pulmonaire moyenne (PAPm=45±12 mmHg) et de la résistance vasculaire pulmonaire (9±4 wu), et une diminution de la FEVD (30±15%) qui était plus étroitement corrélée au volume télésystolique (78±36 mL/m²; r = -0.80) qu'au volume télédiastolique VD (109±35 mL/m²; r = -0.53) (P < 0.001). L'influence combinée de la PAPm (liée à la résistance) et de la pression artérielle pulmonaire pulsatile (liée à la compliance) n'expliquait que 27% de la variabilité de la FEVD.
Conclusion
L'augmentation de postcharge explique moins de 30% de la variabilité de la FEVD dans l'HTAP et il est donc suggéré que d'autres facteurs (baisse de la contractilité, insuffisance tricuspide, remodelage cardiaque) jouent un rôle majeur dans la dysfonction cardiaque droite.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
69
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM