Poster électronique

Colo-IRM à 4,7 Tesla dans la colite aiguë : étude de faisabilité chez l’animal
C. Savoye-Collet, C. Charpentier, L. Nicol, G. Savoye, P. Vera, R. Marion-Letellier - Rouen - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Mise au point technique en IRM à 4,7 T et analyse sémiologique d’un modèle animal de colite expérimentale proche de la maladie de Crohn.
Matériels et méthodes
Neuf rats mâles Sprague-Dawley ont été explorés en colo-IRM (n=5 à J2 après instillation rectale de trinitrobenzene sulfonate-TNBS et n=4 contrôles). Des séquences T2 RARE axial et coronal et T1 Intragate Flash axial ont été réalisées sur une IRM Bruker 4.7 T BioSpec 47/40 USR. La qualité des images, l’épaisseur de la paroi colique, le signal pariétal en T2 et en T1 ont étéétudiés.
Résultats
La qualité a été jugée bonne ou moyenne pour 8/9 examens. L’épaisseur pariétale maximale moyenne était de 1,7+/-0,26 mm chez les rats TNBS versus 0,8+/-0,22 mm pour les contrôles (p<0,05). La paroi colique était stratifiée avec un hypersignal T2 sous muqueux chez 4/5 et un hypersignal T1 sur le versant luminal chez 5/5 (p<0,05) des rats TNBS contre aucun des rats contrôles.
Conclusion
La colo-IRM à 4,7 T est faisable chez le rat. Des anomalies pariétales spécifiques sont retrouvées en cas de colite induite au TNBS. Ceci ouvre des perspectives d’étude en IRM de ce modèle animal pour une analyse cinétique d’évolution des lésions notamment sous biothérapies.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2011-11-10 16.43 :
Grellard - CF baclesse

bof
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM