Poster électronique

Stents et flow-diverters : la porosité finale diffère de la porosité théorique
F. Bing, T. Darsaut, I. Salzkin, G. Guevry, F. Guilbert, A. Weill, D. Roy, J. Raymond - Montréal - Canada
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
La porosité nominale ou théorique d'un "coil-assist-stent" (CAS) ou d'un "flow-diverter" (FD) peut considérablement différée de la porosité finale lorsque le stent est déployé dans une artère.
Matériels et méthodes
Quatre CAS et sept FD sont placés dans un modèle linéaire d'anévrisme canin. A trois mois, la concentration du maillage de la surface libre du stent (SLS) située en regard de l'ostium est mesurée au niveau des trois parties (C centrale et D1-D2 distales) divisant la SLS dans son grand axe. Sur l'angiographie finale, on calcule le rapport des diamètres du stent en regard de ces trois mêmes parties.
Résultats
On constate systématiquement une déformation en « accordéon » du maillage des stents sur la partie centrale des SLS (R=2.5 ±1). On note également un bombement en « amphore » du stent à sa partie centrale. Il est trouvé un rapport de proportionnalité entre ces deux déformations, facilement reproductibles in vitro.
Conclusion
Le déploiement des stents in vivo s'accompagne d'une modification marquée « en accordéon » de la distribution des mailles, ayant une traduction macroscopique en « amphore » du stent. Ces deux déformations sont liées et reproductibles in vitro par une simple compression bilatérale transversale au grand axe du stent.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM