Poster électronique

Etude par MEMRI du transport neuronal chez un modèle murin d’amyloïdose
A. Bertrand (1), U. Khan (2), B. Little (2), E. Sigurdsson (2), Y. Wadghiri (2) - (1) Paris - France, (2) New York - Etats-Unis
Congrès 2011
Poster primé par le jury
Résumé
Objectifs
Plusieurs études d’IRM au Manganèse (MEMRI) ont montré l’importance des perturbations du transport neuronal chez différents modèles animaux de la maladie d’Alzheimer. L’objectif de notre étude était de caractériser le transport neuronal chez un modèle de la maladie d’Alzheimer présentant une amyloïdose accélérée : la lignée de souris 5XFAD.
Matériels et méthodes
Treize souris transgéniques (Tg) et 15 souris de type sauvage (WT) âgées de 3 ou 6 mois, ont étéétudiées par MEMRI sur un aimant 7T. La modélisation des variations de signal au cours du temps a permis d’estimer la valeur maximale (Smax), la pente maximale (Vmax) et le temps d’arrivée de la pente maximale (T2Vmax) de la concentration en manganèse dans le système olfactif de chaque animal.
Résultats
De façon surprenante, les WT ont présenté une altération du transport neuronal entre 3 et 6 mois (diminution du Smax, diminution du Vmax et allongement du T2Vmax, p < 0.01-0.005), alors que les paramètres de transport sont restés stables chez les souris Tg.
Conclusion
Notre travail a montré l’existence d’altérations du transport neuronal liées à l’âge chez une souche de souris sauvages (B6SJLF1/J). Chez les souris transgéniques 5XFAD, la stabilité apparente des paramètres de transport axonal pourrait correspondre à des phénomènes d’excitotoxicité liés à l’amyloïdogenèse.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2011-10-24 09.48 :
RR

Poster intéressant, belle présentation concise. Merci
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM