Poster électronique

Une décroissance bi-compartimentale inattendue en imagerie pondérée en diffusion, lors de l’évaluation de la microcirculation tumorale
C. Bourillon (1), D. Balvay (2), L. Fournier (2), J. Favier (2), C. Lepouttre (2), N. Siauve (2), G. Autret (2), O. Clément (2), CA. Cuénod (2) - (1) Créteil - France, (2) Paris - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Utiliser une séquence IRM pondérée en diffusion multi b in vivo et après la mort, pour étudier la microcirculation tumorale chez la souris sur une IRM à 4,7 T.
Matériels et méthodes
L’expérience a été réalisée sur un modèle de tumeur en cours de développement implanté en sous-cutané chez la souris nude de phéochromocytome malin. Un monitoring IRM a été effectuéà J7/J10/J14/J17/J21/J24 et J28 après l’inoculation des cellules. Une imagerie IVIM combinant 20 valeurs de b (0,10,25,50,75,100,125,150,200,300,400,500,600,700,800,1000,1250,1500,1750,2000 s/mm2). Les paramètres IVIM - composante perfusive (D*), fraction perfusive (f), diffusion restreinte (Dr) et l'ADC suivant une modélisation bi- et mono-exponentielle ont pu être calculés.
Résultats
De façon inattendue, la décroissance bi-exponentielle caractérisant la pseudo-perfusion n’a pas disparu dans le tissu tumoral après sacrifice (p=0,64) alors qu'il a bien disparu dans le tissu hépatique (p=0,0078).
Conclusion
La décroissance bi-exponentielle du signal dans ce modèle de tumeur n’est pas induite par perfusion, car elle ne disparaît pas en post-mortem. Cela suggère non seulement que le modèle tumoral est très peu vascularisé, mais surtout qu’il existe au moins deux compartiments de diffusion distincts en post-mortem.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM