Poster électronique

Le rétinoblastome : quel est l’appport de l’imagerie dans la prise en charge ?
S. Sedrati, N. Allali, M. Chellaoui, L. Chat, R. Dafiri - Rabat - Maroc
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Rapporter l'épidémiologie, les aspects cliniques et l'apport de l'imagerie dans le diagnostic et la démarche thérapeutique du rétinoblastome.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective sur 5 ans de 77 dossiers de rétinoblastome chez des enfants moins de 15 ans. Tous nos patients ont bénéficié d'une échographie et d'un scanner orbitaire. Une IRM a été réalisée dans 20 cas.
Résultats
Il s’agissait de 38 F et 39 M avec un âge moyen de 2 ans [2mois-15 ans]. La leucocorie suivie de l'exophtalmie étaient les premiers motifs de consultation, avec délai moyen de 5 mois. L'atteinte était unilatérale dans 59 cas, bilatérale dans 17 cas et trilatérale dans 1 cas. 81 % des cas présentaient des calcifications, et 45% de la nécrose. le nerf optique était envahi chez 23 patients et 12 patients présentaient des métastases au SNC lors du diagnostic. 64 patients ont été opérés d'emblée, 5 ont reçu une chimiothérapie première, 5 cas de localisations bilatérales ont eu un traitement conservateur de l'autre œil.
Conclusion
L'IRM est la technique de choix pour le bilan d’extension du rétinoblastome. L'extension radiologique au nerf optique rétrolaminaire, notamment en cas d’atteinte papillaire, détermine le choix d’une voie d'abord neurochirurgicale sous-frontale pour l'énucléation avec section préchiasmatique du nerf.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
52
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM