Poster électronique

Le neuroblastome : qu’attend le clinicien de l’imagerie ?
S. Sedrati, N. Allali, M. Chellaoui, L. Chat, R. Dafiri - Rabat - Maroc
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Rapporter la fréquence des différentes localisations du neuroblastome dans notre contexte. Etudier les caractéristiques tomodensitométriques des neuroblastomes selon la topographie lésionnelle.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective des cas de neuroblastomes colligés au service de Radiopédiatrie de l’hôpital d’enfant de Rabat entre l'année 2000 et 2009. Tous nos patients ont eu une TDM avant et après injection de PC.
Résultats
Il s’agissait de 110 cas d’enfants âgés de 1 mois et demi à 12 ans avec un âge moyen de 3,37 ans. Une discrète prédominance masculine était retrouvée (M/F = 1,63). Nous avons retrouvé 80 neuroblastomes abdominaux (72,72%), 17 thoraciques (15,45%), 11 pelviens (11%) et 2 cervicaux (1,81%). La nécrose tumorale était fréquente, souvent liée au volume tumoral. Le réhaussement était le plus souvent faible après injection avec contours flous ou irréguliers. L’englobement des structures vasculaires, l'atteinte ganglionnaire et l'extension endocanalaire sont fréquents dans notre série.
Conclusion
Le neuroblastome siège le plus fréquemment au niveau abdominal suivi par le thorax, se présente typiquement comme une masse solide hétérogène comportant des calcifications. L’âge de survenue et l’extension tumorale semblent varier avec le siège.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2012-01-09 16.27 :
Nadia

Moyen.
Remonter
52
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM