Poster électronique

Lésions de novo de l'aorte après traitement par endoprothèse couverte
V. Moulin, JF. Bonneville, A. Biondi, S. Chocron - Besançon - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Si les dissections aortiques antérogrades après traitement par endoprothèse couverte sont bien connues, les lésions de novo au niveau de l'extrémité distale de l'endoprothèse ont rarement été décrites. Peut-on les prévenir ?
Matériels et méthodes
Sur 120 patients traités par endoprothèse couverte depuis 1997, des modifications morphologiques au contact de l'endoprothèse ont été observées chez 7 patients au cours des 6 dernières années, le délai moyen par rapport à l'intervention étant de 16 mois. Dans chaque cas, la pathologie aortique initiale et les caractéristiques de l'endoprothèse ont étéétudiées.
Résultats
Les étiologies étaient des dissections de type B (2 cas), une dissection de type A avec évolution anévrysmale, des hématomes intramuraux (3 cas) et un anévrysme sur diverticule de Kommerell. La longueur moyenne des endoprothèses était de 158 mm et les oversizing au niveau des extrémités proximale et distale des endoprothèses étaient de 14% et 33%. Une barre de connexion était incorporée à l'endoprothèse chez 6 patients.
Conclusion
L'oversizing semble être le principal facteur favorisant la survenue de lésions de novo après endoprothèse aortique, ce qui suggère l'intérêt des endoprothèses dégressives.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
50
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM