Poster électronique

Coopération radiologue/manipulateur autour des PICC : optimisation du protocole et évaluation des capacités de guidage
F. Cornelis, A. Lasheras, C. Jadot-Leal, P. Argaud, C. Rouby, E. Descat, Y. Le Bras, J. Palussière - Bordeaux - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Dans le but d'améliorer la prise en charge des patients, un projet de coopération autour des PICC suivant la loi HPST a été proposé. Cette étude préliminaire évalue la capacité des manipulateurs à effectuer le repérage.
Matériels et méthodes
Etude prospective sur 20 poses de PICC chez des patients nécessitant une chimiothérapie sur moins de 3 mois. Le protocole a été optimisé afin d'utiliser un matériel limitant le cathétérisme (Groshong 4F, Bard®) et un pansement adhésif (Statlock®) ne requérant pas de suture. L'anesthésie était transdermique (lidocaïne, Emla®), évaluée par EVA. Pour évaluer les capacités de guidage échographique, le manipulateur repérait à la peau le point de ponction optimal, le radiologue réalisait la procédure après validation, sans scopie mais contrôlée par une radiographie thoracique.
Résultats
La pose adéquate fut réalisée dans tous les cas sans complications. L'EVA moyenne durant la pose était de 3/10. Tous les patients ont conservé leur PICC plus de 3 semaines. Le repérage par le manipulateur des 3 veines du bras a été réalisé dans 95% des cas en un temps progressivement décroissant (moyenne : 5 minutes).
Conclusion
La simplification du protocole de pose des PICC et le repérage par les manipulateurs n'ont pas modifié la morbidité habituellement constatée.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2013-10-23 18.11 :
Fabrice Deprez

Très clair, bien illustré
Remonter
50
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM