Poster électronique

Chimio-embolisation lipiodolée (CEHL) de CHC : 15 patients à plus de 3 cures
AN. Diop, P. Chabrot, A. Alfidja, L. Cassagnes, G. Favrolt, A. Ravel, A. Abergel, L. Boyer - Clermont-Ferrand - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Evaluer complications artérielles, difficultés techniques et intérêt de plus de 3 cures de CELH pour CHC.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective monocentrique (Novembre 2005-Septembre 2008) : 15 patients (65 ± 8 ans), une hémochromatose et 14 cirrhoses CHILD A, dont 73% d'origine alcoolique. Après 3 cures, la deuxième série de CELH était motivée par la récidive du CHC dans 94% des cas.
Résultats
En moyenne, 4,7 cures ont été réalisées. Les doses cumulées étaient anthracyclines : 287 ± 120 mg ; lipiodol : 48 ± 9 ml. Les complications étaient : un OAP, une nécrose hépatique , des complications artérielles chez 47% des patients (2 occlusions de l’artère hépatique propre). Une stabilité lésionnelle en TDM était constatée chez 50% des patients. La survie à 1, 2 et 3 ans était respectivement 100%, 67%, 11% à 3 ans avec une médiane à 25 mois (12–43).
Conclusion
La CELH induit des complications artérielles pouvant être limitées par cathétérisme supra-sélectif et adaptation de la quantité de drogue. Elle semble pouvoir être répétée chez le cirrhotique, tant qu'existe une réponse tumorale que la fonction hépatique et le lit artériel le permettent.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
50
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM