Poster électronique

Intérêt de l'embolisation à l'alcool des reins polykystiques en préparation d'une greffe rénale
JP. Lafourcade (1), F. Cornelis (1), Y. Le Bras (1), G. Rigou (1), R. Hubrecht (2), N. Grenier (1) - (1) Bordeaux - France, (2) Pau - France
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Evaluation prospective de l'efficacitéà 3 mois de l’alcoolisation des reins polykystiques avant transplantation rénale.
Matériels et méthodes
De 2007 à 2010, 36 patients porteurs d'une polykystose hépatorénale autosomique dominante ont été embolisés afin d'obtenir une réduction volumique autorisant la transplantation. Le matériel utilisé associait dans un premier groupe (n=25) microparticules puis coils et, dans un deuxième groupe (n=11) alcool pur puis coils. Les suites étaient encadrées par un protocole antalgique, anti-inflammatoire et antibioprophylactique. L'évaluation volumique reposait sur des examens TDM avant, puis 3 mois après l'embolisation.
Résultats
L'embolisation a été possible chez tous les patients. Dans le premier groupe 22, (88%) ont bénéficié d'une seule procédure, avec une réduction volumique moyenne de 42% (DS=17) à 3 mois, 32% de patients listés et 17 greffés. Dans le deuxième groupe, une seule séance a été nécessaire pour tous les patients, avec une réduction volumique moyenne de 33% (DS=16) à 3 mois, 100% de patients listés et 5 greffés. Le geste a été cliniquement bien toléré dans tous les cas, sans complication immédiate ou retardée.
Conclusion
L'embolisation des reins polykystiques par alcoolisation paraît plus efficace en termes de levée précoce de contre-indication avant transplantation sans modification de la morbidité habituellement constatée.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
50
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM