Poster électronique

Extension osseuse intra-médullaire de pathologie ni tumorale ni infectieuse des parties molles
JV. Zink, P. Souteyrand, S. Marciano, Z. Amous, A. Rochwerger, G. Curvale, C. Chagnaud - Marseille - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Montrer que l’extension aux espaces médullaires de l’os d’affections des parties molles n’est pas l’appanage des tumeurs malignes et des infections. Décrire les voies de propagation de ces phénomènes inhabituels.
Matériels et méthodes
Analyse de dossier d’affections des parties molles à extension osseuse intra-médullaire, dont les diagnostics sont portés soit par la sémiologie caractéristique, soit par l’évolution, soit par l’analyse histologique.
Résultats
Deux cas de calcifications tendineuses à enthèses corticales et deux cas à enthèses apophysaires : l’extension s’est faite par une érosion corticale liée à l’affection sous-jacente. Un cas de myonécrose calcifiante : l’extension a emprunté un foyer de fracture. Un cas de myosite ossifiante : l’extension a progressé par un trou vasculaire.
Conclusion
Extension intra-médullaire osseuse n’est pas synomyme de malignité ou d’infection. Cette extension ne doit pas occulter l’analyse sémiologique de l’affection responsable.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2011-10-22 12.18 :
lsb

interessant merci
Remonter
61
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM