Poster électronique

Corrélation entre l’ADC et la réserve cérébrovasculaire dans la maladie de Moyamoya
G. Ssi-Yan-Kai, L. Calviere, I. Catalaa, C. Cognard, V. Larrue, F. Bonneville - Toulouse - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
La diminution de la réserve cérébrovasculaire (RCV) est associée au risque d'accident vasculaire cérébral et aux dysfonctions cognitives dans la maladie de Moyamoya. L'objectif est d'analyser la corrélation entre l'ADC et la réserve cérébrovasculaire (RCV).
Matériels et méthodes
Etude rétrospective d'une population d'adultes européens atteints de la maladie de Moyamoya. Chaque hémisphère est étudié indépendemment. La RCV est determinée à partir de la mesure du débit sanguin cérébral sans et après injection d'acetazolamide. L'ADC est mesuré dans la substance blanche frontale des centres semi-ovales. La corrélation statistique est analysée à partir d'une courbe ROC.
Résultats
14 patients ont été inclus. 13/28 hémipshères présentent une RCV abaissée. L'ADC apparait augmenté dans ces hémisphères (p= 0,008; Mann-Whitney test). La valeur seuil de l'ADC avec le meilleur “Youden index” (sensibilité=84,6 %, specificité=73,3 %) pour détecter la réduction de la RCV est de 800,5 (AUC = 0,8; p = 0,008).
Conclusion
La diminution de la RCV apparait fortement corrélée à l'augmentation de l'ADC de la substance blanche des centres semi-ovales dans la maladie de Moyamoya. La mesure de l'ADC est donc une alternative à la réalisation des séquences de perfusion pour la détection de ces anomalies hémodynamiques.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2011-12-23 15.21 :
blaise mbumba

bien
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM