Poster électronique

Apport du scanner dans les traumatismes orbitaires par arme à feu
N. Zamali, S. Bejar, W. Douira-Khomsi, H. Louati, M. Jedidi, L. Ben Hassine, L. Lahmar, I. Bellagha - Tunis - Tunisie
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Illustrer l'aspect en imagerie des différentes plaies par armes à feu du globe oculaire.
Matériels et méthodes
Il s'agit de 8 malades explorés en urgence dans notre service pour plaies orbitaires par arme à feu au cours de la révolution tunisienne. Une TDM orbitaire sans injection de produit de contraste a été réalisée dans tous les cas.
Résultats
L’âge moyen de nos patients était de 22 ans et tous de sexe masculin. Les différentes lésions recensées étaient : éclatement du globe oculaire transpercés par balles (n= 2), hématome intra-orbitaire (n=1), lésions du nerf optique (n= 4), fracture complexe de l’os zygomatique et du plancher de l’orbite avec incarcération musculaire (n= 1), fracture complexe de l’éthmoïde (n= 1), du sinus maxillaire (n=1) et du sinus frontal (n=1).
Conclusion
Les plaies orbitaires par armes à feu sont peu fréquentes dans notre pratique courante. Cliniquement en phase aiguë ces lésions peuvent être sous-estimées : le corps étranger peut être méconnu car la porte d'entrée peut être punctiforme minime, c’est le cas des projectiles, d’où le rôle primordial du scanner dans l’établissement d’un bilan lésionnel précis et précoce.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (3)
Commentaires de 1 à 3

2017-01-14 10.19 :
abdul

bon travail

2011-12-13 21.07 :
zakia

bon travail! vive la révolution:)

2011-12-13 21.00 :
antoine

bon travail!excellente icono!
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM