Poster électronique

Neurotoxicité du Méthotrexate IV à Haute Dose chez les patients traités pour un ostéosarcome
P. Brugieres (1), A. Sanlaville Christin (2), A. Maraval (1), C. Combes (1), L. Brugieres (2) - (1) Créteil - France, (2) Villejuif - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Suivi IRM à court et long terme de patients traités par MTX IV HD.
Matériels et méthodes
13 patients ayant présenté des signes de neurotoxicité mineurs (céphalées=7), ou majeurs (déficits neurologiques=6) au MTX ont été explorés à la phase précoce (n=7), tardive (3) et 3 patients ont été explorés à la fois précocement et tardivement. Trois patients asymptomatiques ont également été explorés à la suite immédiate d’une cure. Etude morphologique FLAIR, spectroscopique (technique PRESS à TE 30 & 135 ms) et en DTI (12 directions) réalisée sur un imageur Siemens Avanto 1.5 T.
Résultats
L’atteinte morphologique de la SB est retrouvée chez 15/16 patients. L’intensité majeure de la leucopathie, l’atteinte de la SB frontale et des capsules interne et externe sont plus souvent observés en cas de signes neurologiques majeurs et à la phase aiguë de la leucopathie. On observe une élévation Cho/Cr et MI/Cr et une baisse de NAA/Cr à la phase précoce et une baisse plus marquée du Cr2 et du NAA chez les patients symptomatiques. En DTI, on observe une diminution globale du e1 et de la FA des patients partiellement regressive au cours de l’évolution.
Conclusion
La leucopathie est fréquente chez les patients pauci ou asymptomatiques, au décours d’une cure de MTX IV HD et associée à des perturbations métaboliques et diffusionnelles partiellement régressives dans le temps.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM