Poster électronique

Imagerie de l'encéphalomyélite aiguë disséminée : à propos de 21 cas
M. Chaabouni, S. Haddar, S. Chaabouni, H. Abid, C. Dabbech, H. Neji, K. Ben Mahfoudh, J. Mnif - Sfax - Tunisie
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Etudier les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, radiologiques thérapeutiques et évolutives de l'encéphalomyélite aiguë disséminée (EMAD). Montrer l'apport de l'IRM et surtout des nouvelles séquences dans le diagnostic et le suivi de l'EMAD.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective portant sur 21 patients : 16 hommes et 5 femmes, dont l'âge variait entre 19 mois et 30 ans. Le motif d'hospitalisation était : fièvre (n=11), convulsions (n=6) et troubles du comportement (n=5). La ponction lombaire (n=19) a montré une formule normale (n=6) et une méningite lymphocytaire (n=13). Il a été réalisé une imagerie cérébrale initiale : TDM (n=8) et/ou IRM (n=20), une IRM médullaire (n=15) et une imagerie de contrôle : TDM (n=2) et/ou IRM (n=7). Le suivi clinique moyen a été de 6 mois.
Résultats
Les lésions cérébro-médullaires étaient de siège sus-tentoriel (n=19), sous-tentoriel (n=12), les 2 étages (n=10), substance blanche (n=19), substance grise (n=15), substance blanche et grise (n=13), médullaire (n=10). L'imagerie de contrôle a montré : disparition des lésions (n=3), régression (n=1), aggravation (n=4) ou séquelles (n=2). L'évolution était : favorable (n=11), séquelles (n=6) et décès (n=4).
Conclusion
L'IRM est indispensable pour le diagnostic positif et le suivi des EMAD.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (2)
Commentaires de 1 à 2

2013-03-16 22.20 :


2011-11-17 22.41 :
mc

tres bien
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM