Poster électronique

Les malformations corticales : polymorphisme clinique et radiologique. A propos de 58 cas
H. Fourati, F. Akid, I. Hsairi, C. Dabbeche, K. Ben Mahfoudh, E. Daoud, C. Triki, Z. Mnif - Sfax - Tunisie
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Connaître l'intérêt de l'IRM dans l'étude des malformations corticales. Illustrer l'hétérogénéité des présentations cliniques et le polymorphisme morphologique à l'imagerie.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 58 cas de malformations corticales, explorés dans le service d’imagerie médicale CHU Habib Bourguiba Sfax. Les patients se présentaient pour épilepsie (n= 43), retard intellectuel (n=25) et syndrome déficitaire (n=8). Tous ces patients ont été explorés en IRM par des séquences pondérées en T1 dans les plans sagittal et coronal, des séquences pondérées en T2 dans le plan axial et des séquences en inversion récupération T1 ou en écho de gradient T1. La classification utilisée est celle proposée par Barkovich.
Résultats
Les anomalies notées étaient une agyrie/pachygyrie (n=12), une dysplasie corticale (n=18), une schizencéphalie (n=10), une hétérotopie (n=10), une polymicrogyrie (n=14) et une hémimégalencéphalie (n=1).
Conclusion
L’IRM permet le dépistage et la classification des malformations corticales. Son apport est fondamental dans la décision thérapeutique, le conseil génétique et la prise en charge de ces malades.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM