Poster électronique

Imagerie des épendymomes intracrâniens : à propos d'une série de 28 patients
F. Bouzayen, N. Mama, M. Gaha, M. Ladib, K. Chabaane, A. Daadoucha, W. Gamaoun, K. Mrad Dali, K. Tlili - Sousse - Tunisie
Congrès 2011
Poster
Résumé
Objectifs
Illustrer, à travers des cas radiocliniques, les aspects en imagerie par résonance magnétique (IRM) des épendymomes intra-crâniens toute localisation confondue. Connaître les signes IRM et en particulier en diffusion et en spectroscopie par résonance magnétique (SRM) suggestifs de l'épendymome.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 28 cas d'épendymomes intracrâniens colligés durant une période allant de 1992 à 2009. Tous les patients ont eu un scanner cérébral et 18 d'entre eux ont eu une IRM. La séquence de diffusion a été réalisée chez 7 patients et la SRM chez 4 patients.
Résultats
L'âge moyen des patients est de 22 ans. Les enfants représentent 64% des cas. Les épendymomes de la fosse postérieure sont plus fréquents chez l'enfant (67%) alors que la localisation sus-tentorielle est prédominante chez l'adulte (60%). Les épendymomes intracrâniens sont localisés le plus souvent en intra-ventriculaire (68%) avec prédominance dans le 4ème ventricule ; en sus-tentoriel, la localisation est volontiers para-ventriculaire (67%). Les séquences conventionnelles en IRM ont précisé la localisation de la tumeur et l'infiltration vasculaire. La séquence de diffusion a permis d'approcher le diagnostic histologique en montrant une restriction de la diffusion.
Conclusion
L'IRM est la modalité d'imagerie par excellence des épendymomes grâce à son étude multiplanaire et à son excellente caractérisation tissulaire. Son caractère non irradiant en fait l'examen d'imagerie à utiliser chez l'enfant.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
75
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM