Poster électronique

L’IRM multiparamétrique peut-elle améliorer la détection des récidives post-HIFU du cancer prostatique ?
T. Vitry, É. Niaf, N. Girouin, R. Boutier, M. Papillard, O. Rouvière - Lyon - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Evaluer la spécificité des paramètres IRM quantitatifs dans la détection des récidives locales du cancer de prostate après traitement par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU).
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 51 patients en récidive biologique après traitement d’un cancer de prostate par HIFU, ayant eu une IRM multi-paramétrique 1,5T suivie de biopsies ciblées. Contourage manuel de chaque cible puis extraction de paramètres quantitatifs de diffusion (coefficient apparent de diffusion) et de rehaussement après injection de gadolinium (aire sous la courbe de rehaussement, Wash-in, Wash-out, temps d’arrivée au pic, pic de rehaussement maximum, Ktrans, Ve). Les résultats de l'RM et des biopsies ont été comparés.
Résultats
Sur les 73 biopsies ciblées étudiées, 45 étaient positives (61,6 %) chez 37 patients, 28 étaient négatives (38,4 %). Les prélèvements étaient tous négatifs chez 13 patients. Aucun des paramètres étudiés n'a mis en évidence de différence significative entre les cibles positives et négatives en biopsie. Seuls le wash-in, le wash-out et le temps d’arrivée au maximum de rehaussement étaient à la limite de la significativité (p entre 0,05 et 0,15).
Conclusion
L’IRM multi-paramétrique à 1,5T ne montre pas de différence significative entre récidive tumorale et repousse adénomateuse post-HIFU. Des études complémentaires sur IRM 3T sont nécessaires.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2011-10-22 12.30 :
WIRTH

réellement excellent merci w
Remonter
73
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM