Poster électronique

Caractéristiques radiologiques d’une nouvelle entité : la tumeur hybride du rein
E. Fioretti, D. Eiss, V. Verkarre, S. Poirée, S. Merran, J. Hayoun, F. Cornud, JM. Corréas, A. Mejean, O. Hélénon - Paris - France
Congrès 2011
Résumé
Objectifs
Décrire l'aspect radiologique des tumeurs hybrides du rein, nouvelle entité histopathologique, associant deux composantes : oncocytaire et carcinomateuse chromophobe.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective monocentrique sur 20 ans portant sur 11 tumeurs hybrides (taille moy = 39mm [20 ; 85 mm]), 135 oncocytomes et 61 carcinomes à cellules chromophobes explorés par scanner (n=171) et/ou IRM (n=60).
Résultats
Toutes les tumeurs hybrides étaient des tumeurs bien limitées, hétérogènes, hypervascularisées (intensité du rehaussement au temps artériel). Aucune ne présentait de cicatrice centrale. Celle-ci était retrouvée dans 63% des oncocytomes (de plus de 3 cm). Dans le cas des oncocytomes, le tissu tumoral péricicatriciel était homogène dans 90% des cas, sans plage de nécrose. Parmi les oncocytomes > 3cm, 18,5% était hétérogène sans cicatrice et 18,5% homogènes.
Conclusion
Les tumeurs hybrides sont des tumeurs hypervasculaires hétérogènes sans cicatrice centrale. Cet aspect les rapproche des carcinomes conventionnels à cellules rénales et les distingue de la présentation typique des oncocytomes. Devant un résultat biopsique en faveur d'un oncocytome, cet aspect en imagerie doit faire remettre en question le diagnostic de bénignité.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (2)
Commentaires de 1 à 2

2012-09-25 20.55 :
frey

Tb merci

2011-10-22 12.26 :
WIRTH

CLINIQUEMENT UTILE REELLEMENT EXCELLENT MERCI
Remonter
73
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM