Poster électronique

Impact du phénotype tomodensitométrique sur la progression de la fibrose pulmonaire idiopathique
N. Naggara, N. Hilario, Z. Bettahar, D. Valeyre, M. Brauner, O. Aidara, PY. Brillet - Bobigny - France
Congrès 2010
Résumé
Objectifs
Décrire les différents phénotypes tomodensitométriques (TDM) observés dans la fibrose pulmonaire idiopathique (critères ATS/ERS, FPI) et leur progression.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective des caractéristiques cliniques, fonctionnelles et TDM (sémiologie, extension par zone, phénotype) de 89 patients ayant un suivi > 1 an.
Résultats
Trente pour cent des patients avaient un phénotype TDM habituel de FPI et 70 % avaient un phénotype particulier : asymétrique (28 %), fibrose-emphysème (25 %) et/ou atypique (ayant nécessité une histologie, 37 %). Les scores de fibrose initiaux ne différaient pas selon le phénotype. La progression moyenne annuelle (médiane de suivi : 31 mois) de la fibrose était faible (3,5 %), plus élevée pour le phénotype asymétrique (p = 0,01). Une «progression rapide»était observée chez 27 patients et définie comme une progression du score total de fibrose > 10 % /an, ou du pourcentage de fibrose par zone > 30 % /an. Cette «progression rapide»était en particulier observée pour le phénotype asymétrique (p = 0,02). Elle était infraclinique dans 50 % des cas, mais s'accompagnait d'une probabilité plus importante d'exacerbation aiguë ou subaiguë (p = 0,005) et/ou de décès ultérieur (p = 0,001).
Conclusion
La progression annuelle de la FPI est plus rapide pour le phénotype asymétrique. Une «progression rapide» est de mauvais pronostic.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (2)
Commentaires de 1 à 2

2010-12-08 05.14 :
domoua

Tb

2010-10-22 12.50 :
debray mp

tb
Remonter
69
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM