Poster électronique

Détection d'agent de contraste par échographie et microscopie confocale à fluorescence
I. Leguerney (1), M. Abbaci (1), J. Thalmensi (1), V. Rouffiac (1), V. Salvatore (2), M. Baron Toaldo (2), F. Piscaglia (2), C. Laplace-Builhé (1), N. Lassau (1) - (1) Villejuif - France, (2) Bologne - Italie
Congrès 2010
Poster
Résumé
Objectifs
Caractériser des agents de contraste ultrasonores, par échographie et microscopie à fluorescence.
Matériels et méthodes
Les expériences sont réalisées avec un échographe Aplio (Toshiba) équipé de sondes haute fréquence : 1- sur un fantôme circulatoire ; 2- sur mélanomes xénogreffés à des souris. Deux modes d'imagerie harmonique sont testés (VRI-Toshiba, pulse-soustraction) pour visualiser des particules de SonoVue (Bracco) et Visistar (Targeson). Les particules sont marquées au DIO, les vaisseaux marqués au TRITC et le milieu de suspension à la fluorescéine. L'imagerie de fluorescence est réalisée en statique sur un microscope confocal Leica et en dynamique sur un CellVizio (sonde MiniO) et un MacroFluo (Nikon).
Résultats
Les réglages (vitesse de circulation, concentration de microbulles et de marqueurs fluorescents …) sont optimisés. En fluorescence, les particules sont observées in-vitro et in-vivo : le traitement des images est en cours pour caractériser leur distribution spatiale et temporelle. En échographie, le marquage DIO induit une diminution du contraste du fait d'une probable altération de la membrane lipidique.
Conclusion
Ces expériences préliminaires doivent être confirmées pour étudier le comportement des microbulles en fonction de la fréquence ultrasonore. Une étude macroscopique in-vivo est envisagée afin d'observer la fixation de particules ciblant les intégrines avß3.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM