Poster électronique

Elastographie par IRM des reins : étude de faisabilité sur 10 volontaires sains
G. Pagnoux (1), R. Souchon (1), M. Bouhrara (1), JM. Ménager (2), R. L. Ehman (3), O. Rouvière (1) - (1) Lyon - France, (2) Villeurbanne - France, (3) Rochester - Etats-Unis
Congrès 2010
Résumé
Objectifs
Évaluer la faisabilité et la reproductibilité de l'élastographie par IRM (ERM) rénale chez 10 volontaires sains.
Matériels et méthodes
Dix volontaires ont été imagés sur une IRM 1.5T en utilisant une séquence ERM-écho de gradient et un vibreur acoustique placé en regard du rein gauche, à 45 et 76 Hz. Chaque volontaire à subi deux fois le même examen, à un mois d'intervalle. La vitesse moyenne des ondes de cisaillement dans le parenchyme, le cortex et la médullaire ont été mesurés.
Résultats
Les vitesses moyennes globales obtenues dans le parenchyme étaient de 2,2 ± 0,2 m/s à 45 Hz (soit un module de cisaillement de 4,9 ± 0,5 kPa) et 3,1 ± 0,3 m/s à 76 Hz (9,4 ± 0,8 kPa). Il n'y avait pas de différence significative entre les mesures moyennes de vitesses entre les deux séries d'examens et la variabilité moyenne des mesures pour un même volontaire était de 6 % (extrêmes : 1 - 16 %). Les vitesses mesurées dans le cortex et la médullaire étaient de 2,2 ± 0,2 et 2,3 ± 0,3 m/s à 45 Hz (5 ± 0,8 et 5,5 ± 1,3 kPa, p < 0,001) et de 3,0 ± 0,3 et 3,1 ± 0,3 m/s à 76 Hz (9,3 ± 1,7 et 9,5 ± 2,3 kPa, p > 0,05).
Conclusion
L'ERM de rein natif est faisable et reproductible.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2010-10-22 16.13 :
Bo ZHANG

Very interesting study. How do you compensate wave attenuation which depends on the penetration depth and the encountered tissues ?
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM