Poster électronique

Caractérisation in vivo des propriétés thermiques rénales par ultrasons focalisés guidés par IRM de température
F. Cornelis, B. Quesson, C. Moonen, N. Grenier - Bordeaux - France
Congrès 2010
Poster primé par le jury
Résumé
Objectifs
Evaluer in vivo les propriétés thermiques rénales par des chauffages non destructifs induits par ultrasons focalisés. Grâce au modèle Bio-heat Transfert, le coefficient d’absorption (a), la diffusion thermique (D) et la perfusion (wb) peuvent être dérivées des données d’IRM de température.
Matériels et méthodes
Quarante deux chauffages (120W, 20s) ont été effectués sous anesthésie générale sur 6 porcs. Le débit artériel a été modifié par un ballonnet d’angioplastie positionné dans l’aorte. A partir des mesures de température volumétrique acquises en temps réel par IRM 1.5T (méthode PRF), a et wb sont obtenus par analyse de la courbe de l'évolution temporelle obtenue après intégration spatiale (Eth), la diffusion thermique a été obtenue par l’analyse de la propagation spatiale, gaussienne, dans le temps.
Résultats
Sans occlusion, Eth diminue de façon exponentielle au cours de la période de refroidissement, alors qu’elle reste constante lors de l'occlusion. La variance de la gaussienne évolue linéairement dans le temps. Absorption et diffusion sont indépendantes de l’écoulement à l'opposé de la perfusion (réduction moyenne de 85 % après gonflage du ballon, p < 0,0001).
Conclusion
Une excellente correspondance existe entre le modèle et les données expérimentales, montrant la pertinence de ce modèle. Cette méthode non invasive pourrait améliorer la planification des traitements par ultrasons focalisés.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2010-10-22 15.45 :
Bo ZHANG

Comprehensive and very well explained! Just two questions: 1) How large the volume is supposed to by authors so that the diffusion effect can be negligible during heating process ? 2) During the destructive heating, would the high local temperature variation changes the perfusion coefficient (wb) ?
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM