Poster électronique

Atteinte échographique des enthèses dans l'arthrite juvénile idiopathique (AJI) : comparaison à la clinique
S. Breton, S. Jousse-Joulin, C. Cangemi, L. De Parscau, A. Saraux, V. Devauchelle-Pensec - Brest - France
Congrès 2010
Poster
Résumé
Objectifs
Le diagnostic clinique des enthésites distales de l'AJI est difficile. L'échographie semble intéressante pour la détection de ces enthésites. L'objectif de ce travail était de décrire les aspects échographiques de l'atteinte des enthèses distales d'enfants atteints d'AJI en comparaison aux atteintes cliniques.
Matériels et méthodes
Les examens cliniques et échographiques standardisés ont été réalisés par deux examinateurs indépendants, concernant 10 enthèses (genoux et arrières-pieds) chez des patients atteints d'AJI. L'évaluation clinique recherchait une douleur et/ou un gonflement. Le diagnostic d'enthèsite échographique (EE) était retenu devant un hypersignal Doppler énergie à l'insertion de l'enthèse. La présence de signes échographiques associés était relevée : hypertrophie de l'enthèse, vascularisation cartilagineuse, érosion osseuse et bursite.
Résultats
Chez 26 patients, 213 enthèses ont été examinées. 9,4 % présentaient une EE, dont 50 % asymptomatiques. L'EE était associée à la douleur, la forme enthésitique d'AJI et le statut HLA-B27. La concordance inter-observateur (clinique/échographique) était mauvaise (kappa = 0.35) concernant la douleur et modérée (kappa = 0.50) concernant le gonflement. L'érosion osseuse et la bursite étaient associées à l'EE.
Conclusion
L'hypertrophie isolée de l'enthèse n'est probablement pas un signe reproductible d'EE dans le cadre de l'AJI. La présence d'un hypersignal Doppler énergie à l'insertion de l'enthèse semble être le meilleur signe d'EE.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
52
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM