Poster électronique

L'échinococcus granulosis : sites rarissimes de la tête aux pieds
MY. Alaoui Lamrani, I. Kamaoui, M. Maâroufi, N. Sqalli Houssaini, S. Tizniti - Fès - Maroc
Congrès 2010
Poster primé par le jury
Résumé
Objectifs
Décrire l'aspect radiologique du kyste hydatique dans des sites inhabituels. Soulever les diagnostics différentiels des lésions kystiques donnant le change avec le kyste hydatique selon le site anatomique.
Matériels et méthodes
Il s'agit d'une étude rétrospective ayant colligé 24 observations de localisations primitives inhabituelles de kyste hydatique durant une période de 2 ans. Différentes techniques d'imagerie en coupe sont utilisées selon le site anatomique atteint. Une confirmation histologique est obtenue dans tous les cas.
Résultats
Les différentes localisations primitives recensées sont : SNC (n = 2) dont une de siège intraventriculaire, muscle squelettique (n = 3), bourse sous-deltoïdienne (n = 1) ; pilier diaphragmatique (n = 1), loge surrénale (n = 2), pancréas (n = 2), rein (n = 3), rate (n = 2), hile hépatique (n = 1), intrapéritonéales (n = 3), veine cave inférieure (n = 1), scrotale (n = 1) et ovaires (n = 2).
Conclusion
A travers ces observations, l'échinococcus granulosis est ubiquitaire n'épargnant aucun site anatomique de l'organisme. Devant des sites anatomiques inhabituels de maladie hydatique le radiologue doit associer d'autres diagnostics différentiels à sa gamme diagnostique, même dans des pays d'endémie.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2010-10-22 09.18 :
Gharbi Hassen

Excellent travail, felicitations
Remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM