Poster électronique

Apport de la discomanométrie automatisée dans l’exploration des patients lombo-radiculaires
TC. Somon (1), D. Alcaix (1), D. Recoules Arches (1), D. Weinstein (1), A. Chevrot (2) - (1) Montivilliers - France, (2) Paris - France
Congrès 2010
Résumé
Objectifs
Analyse des données apportées par la discomanométrie automatisée dans l’exploration et la sélection pré-thérapeutique des patients lombo-radiculalgiques.
Matériels et méthodes
Entre novembre 2008 et octobre 2009, 29 patients ont bénéficié d’une discomanométrie automatisée avec le système CDS (Smith et nephew - USA). Nous avons évalué, pression d’ouverture du disque, pente de pression maximale, amplitude pression intra-discale, maintien de la pression et réaction douloureuse du patient. Ces données ont été corrélées à l’aspect morphologique en discoscanner.
Résultats
Trois profils discomanométriques sont retrouvés. Le disque normal (N : 4) pression maximale > 80 PSI, maintien de pression > 60 secondes et disque non douloureux. Le disque fissuré mais compliant (N : 3) pression maximale > 50 PSI avec courbe à double pics et disque douloureux au-delà de 40 PSI, ces patients peuvent être éligibles à un traitement par radio-fréquence intra-discale. Le disque dégénératif non compliant (N : 22) pic de pression < 40 PSI, pas de maintien de pression intra-discale et disque douloureux pour des pressions basses < 20 PSI si atteinte du plateau vertébral. Ces patients sont éligibles pour des traitements médicaux conservateurs et chirurgicaux.
Conclusion
La discomanométrie automatisée permet de définir plusieurs types de patients leur proposant une thérapeutique adaptée.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2010-10-22 16.40 :
vacher

bien
Remonter
50
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM