Poster électronique

Apport de l'imagerie dans l'étude du cystadénolymphome : à propos de 9 cas
M. Bradai, C. Dabbeche, S. Mezghani, H. Abid, E. Daoued, G. Monêm, K. Ben Mahfoudh, J. Mnif - Sfax - Tunisie
Congrès 2010
Résumé
Objectifs
Notre travail consiste àévaluer l'apport de l'imagerie (échographie, scanner, IRM) dans l'étude du cystadénolymphome.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 9 patients âgés entre 51 et 79 ans avec un âge moyen de 63 ans : huit hommes et une femme. La tumeur se développe aux dépens de la glande parotide (n = 8) et de la glande sous-mandibulaire (n = 1). L'échographie cervicale était réalisée dans 8 cas, l'IRM dans 2 cas et la TDM dans 2 cas. Dans tous les cas, une exérèse chirurgicale et un examen anatomopathologique étaient réalisés.
Résultats
L'échographie cervicale montrait une masse kystique (n = 3) et nodulaire (n = 5). L'IRM montrait un nodule en isosignal T1 et hyposignal T2 non rehaussé (n = 1) et un nodule en hyposignal T1 et hypersignal T2 prenant le contraste de façon faible (n = 1). La TDM montrait une masse solide hétérogène se rehaussant surtout en périphérie (n = 1) et une formation ronde prenant le contraste de façon homogène (n = 1).
Conclusion
Le cystadénolymphome doit être évoqué devant un homme quinquagénaire ou sexagénaire. L'échographie et les séquences classiques en IRM ne sont pas spécifiques.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (3)
Commentaires de 1 à 3

2012-11-27 10.58 :


2012-04-01 17.25 :
E

tres bonne synthese aurait été parfait avec les courbes de réhaussement

2010-10-26 16.05 :
aissa amène

bonne illustration
Remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM