Poster électronique

IRM corps entier avec séquences de diffusion comme biomarqueur des MGUS et myélome
E. Brillet, T. Josseaume, O. Decaux, T. Lamy De La Chapelle, R. Duvauferrier - Rennes - France
Congrès 2010
Poster
Résumé
Objectifs
L'objectif de notre travail est de déterminer si la classification de Salmon et Durie Plus, utilisant l'IRM de diffusion, peut être utilisé comme biomarqueur diagnostique, pronostique ou de suivi thérapeutique des patients atteints de myélome.
Matériels et méthodes
Nous avons réalisé le suivi d'une cohorte entre novembre 2008 en janvier 2010 : 82 patients ont été inclus était porteur d'un MGUS ou d'un myélome et naïf de tout traitement ; 15 patients ont bénéficié de 2 IRM de diffusion dans leur suivi (7 patients en surveillance de MGUS et 8 malades en cours de traitement, série en cours). Tous les patients ont bénéficié d'une IRM corps entier avec séquences de diffusion selon le protocole suivant : sagittal T1 sur le rachis, coronal STIR et axial diffusion corps entier. Nous avons comparé la classification de Salmon et Durie plus aux autres biomarqueurs usuels du myélome.
Résultats
Les résultats en cours montrent une possible corrélation entre le score SD plus et les autres biomarqueurs diagnostiques et pronostiques usuels. De même, chez certains patients, la diminution du signal en IRM de diffusion semble corrélée à une amélioration des autres biomarqueurs.
Conclusion
L'IRM de diffusion apparaît un biomarqueur de myélome.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
66
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM