Poster électronique

Vascularisation en IRM des myomes utérins traités par embolisation des artères utérines.
A. Maubon, B. Vedel, B. Layre, C. Salut, M. Aubour, S. Arhip, P. Bouillet - Limoges - France
Congrès 2010
Résumé
Objectifs
Comparer par IRM la vascularisation des myomes utérins à 48 h après EAU et à 6 mois. Corrélation avec le devenir clinique des patientes.
Matériels et méthodes
Patientes porteuses de myomes utérins symptomatiques, traités par EAU aux particules calibrées (500 - 700 µm). IRM pelvienne avec injection intra-veineuse de Gadolinium, à 48h et 6 mois après EAU, en séquences T2 et T1 dynamique. Etude morphologique, volumique et fonctionnelle des myomes. Comparaison du signal et de la vascularisation des myomes à 48h et à 6 mois. Corrélation avec le devenir clinique des patientes.
Résultats
Quatre-vingt cinq patientes traitées. Age moyen 39,5 ans (23 - 53 ans). Volume moyen de myomes par utérus 120 cm3 (15 - 500 cm3) Les myomes dévascularisés sont en hypersignal T1, hypersignal T2 à 48h, ils sont en hypersignal T1, hyposignal T2 à 6 mois. Une vascularisation persistante de myome à 6 mois a été retrouvée chez 11 patientes. Elle était présente dans tous les cas à 48h. Pas de corrélation significative entre la présence d'une vascularisation persistante et l'évolution clinique à 6 mois.
Conclusion
L'IRM avec injection IV de gadolinium à 48h après EAU est prédictive de l'évolution à 6 mois des myomes embolisés.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2010-10-22 12.22 :
*

Clair et précis : beau travail!
Remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM