Poster électronique

Le carcinome canalaire, du CCIS vers le CCI : corrélation radio-histologique à propos de 117 cas
E. Daoud, M. Elleuche, S. Haddar, H. Amouri, A. Jaoua, J. Daoud, T. Boudawara, Z. Mnif, J. Mnif - Sfax - Tunisie
Congrès 2009
Résumé
Objectifs
Confronter l'aspect échomammographique à l'agressivité des carcinomes canalaires (CC) afin de dégager les caractères sémiologiques prédicteurs du degré d'agressivité et du grade histo-pathologique.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 117 cas de carcinome canalaire colligés sur 4 ans (2005 - 2008). Nous disposons d'une banque de données comprenant les faits cliniques, un recueil des résultats histopathologiques et échomammographiques selon la classification BIRADS.
Résultats
Pour le CC infiltrant (CCI) (n=103) : CCI isolé (n=64), et CCI associéà un CCIS (n=39) : la mammographie a retrouvé des microcalcifications isolées (2,9 %), une masse isolée (47,5 %), une masse+microcalcifications (25,2 %), une distorsion architecturale (11,7 %), une asymétrie focale de densitéà limites convexes (11,7 %). L'aspect stellaire n'était présent que dans 30 % du CCI grade III. L'association masse et microcalcifications correspondait aux cas de CCI associéà un CCIS. La composante insitu n'avait de traduction mammographique que lorsqu'elle était supérieure à (10 %) sur l'examen antomo-pathologique. L'échographie montrait une masse (99 %), une zone d'atténuation postérieure (1 %). L'aspect de contours microlobulés à l'échographie était retrouvé dans 60 % des cas de CCI peu différencié. Pour le CC in situ (CCIS) isolé (n=14) : la mammographie a retrouvé des microcalcifications isolées (64,3 %). Les microcalcifications polymorphes hétérogènes et linéaires arborées étaient corrélées dans tous les cas à la présence de nécrose et au type comédocarcinome. Pour le CCIS avec micro invasion (n=4), les microcalcifications s'associaient à une distorsion architecturale (n=1), à une asymétrie focale de densité (n=1), à une masse (n=2).
Conclusion
La connaissance partagée de la sémiologie radio-histologique des carcinomes canalaires CIS et CCI permet de mieux préciser les signes d'extension et d'approcher le grade histologique influant ainsi sur la prise en charge thérapeutique.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (9)
Commentaires de 1 à 5
Tout afficher

2009-10-19 18.13 :
Jin

b.

2009-10-19 18.10 :
Jin

b.

2009-10-19 13.43 :
ar

b

2009-10-18 18.40 :
mahi

ok

2009-10-18 11.43 :
mallemouche

merci
Remonter
68
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM