Poster électronique

Injection intra-péritonéale d’USPIO chez le raton nouveau-né : un nouvel outil pour la recherche pédiatrique
O. Prodhomme (1), R. Azoulay (1), R. Santus (1), P. Robert (2), P. Gressens (1), G. Sebag (1) - (1) Paris - France, (2) Roissy - France
Congrès 2009
Résumé
Objectifs
Le Ferumoxtran-10, un nouveau produit de contraste IRM appartenant à la famille des USPIO (nanoparticules superparamagnétiques d'oxydes de fer, diamètre < 30nm), est spécifiquement capté par les macrophages après injection intraveineuse. L'efficacité sur le marquage macrophagique d'une injection intra-péritonéale de Ferumoxtran-10 a récemment été démontrée (modèle néonatal animal, dose élevée [2400µmol/Kg]). L'objectif était d'optimiser la dose injectée pour tendre vers la dose communément utilisée en recherche animale adulte.
Matériels et méthodes
A la suite d'une étude préliminaire (n=27), 111 rats nouveaux-nés ont été sacrifiés, après injection intra-péritonéale de NaCl (contrôles) ou de 300µmol/Kg de Ferumoxtran-10 (délais post-injection de 2h à 6j), pour doser la concentration en fer péritonéale (n=26) et plasmatique (n=85[63 + 22]). La captation cellulaire du Ferumoxtran-10 par le foie, la rate, la moelle osseuse, le rein et le cerveau (n=63) a été quantifiée en histologie après coloration de Perls. L'étude de l'évolution temporelle de l'intensité du signal du foie, de la rate et du rachis a été réalisée, in vivo (n=22), sur une IRM 1,5T avec une antenne de surface (pondération Rho).
Résultats
Le Ferumoxtran-10 est rapidement résorbé par le péritoine pour se concentrer au niveau du secteur plasmatique où sa concentration atteint un maximum à 8h post-injection (correspondant à la concentration théorique d'une injection intraveineuse directe de 40µmol/Kg). La quantité de Ferumoxtran-10 devient négligeable dans le plasma à partir de la 48ème heure post-injection. Une chute significative de l'intensité du signal du foie, de la rate et de la moelle osseuse a été mesurée en IRM, en corrélation avec la concentration plasmatique en fer et/ou l'histologie.
Conclusion
La dose de 300µmol/Kg de Ferumoxtran-10, injectée par voie intra-péritonéale au rat nouveau-né est efficace et reproductible pour le marquage macrophagique en IRM, avec une parfaite innocuité. Le profil pharmacocinétique d'une telle injection ouvre la voie à des expérimentations sur modèles animaux pédiatriques en exploitant les propriétés de perfusion (précoce) et/ou de marquage de l'activité macrophagique (retardé).
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (5)
Commentaires de 1 à 5

2010-07-14 08.19 :
lyy

[url=http://www.manoloblahnikusa.com/manolo-blahnik-ankle-boots-white-p-265.html]Manolo Blahnik Ankle Boots White[/url] [url=http://www.manoloblahnikusa.com/manolo-blahnik-black-calf-leather-boots-p-260.html]Manolo Blahnik Black Calf leather Boots[/url] [url=http://www.manoloblahnikusa.com/manolo-blahnik-buckle-detail-ankle-boot-p-261.html]Manolo Blahnik Buckle Detail Ankle Boot[/url] [url=http://www.manoloblahnikusa.com/manolo-blahnik-leather-foldover-boots-black-p-255.html]Manolo Blahnik Leather Fold-over Boots Black[/url] [url=http://www.manoloblahnikusa.com/manolo-blahnik-tassel-ankle-boots-black-p-258.html]Manolo Blahnik Tassel Ankle Boots Black[/url]

2009-10-19 14.33 :
Gaillard

Lu

2009-10-18 16.05 :
tc

interessant

2009-10-16 12.27 :
CABROL

intéressant

2009-10-16 10.35 :
wilma van der riet

educatif merci
Remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM