Poster électronique

Apport de l’IRM dans l’exploration des retards mentaux
A. Kerkeni, N. Babay, R. Sebai, S. Trabelsi, N. Hammami, C. Drissi, L. Belghith, M. Ben Hamouda - Tunis - Tunisie
Congrès 2009
Résumé
Objectifs
Apport de l'IRM dans l'exploration des retards mentaux.
Matériels et méthodes
Etude rétrospective de 110 patients (61 garçons et 49 filles) colligés entre 2000 et 2009, adressés pour l'exploration d'un retard psychomoteur. Sont exclus les patients dont l'IRM était normale. L'âge moyen était de 8 ans (de 7 mois à 25 ans). Le protocole IRM a comporté des séquences T2, T1, IR T1 dans les 3 plans.
Résultats
Le retard psychomoteur était isolé chez 73 patients, associéà une épilepsie (15 cas), une dysmorphie faciale (13 cas), des signes neurologiques (6 cas), des taches cutanées (2 cas) et une surdité (1 cas). L'IRM a montré une malformation cérébrale (48 cas), une atrophie parenchymateuse (8 cas), des séquelles anoxo-ischémiques (17 cas), une leucodystrophie (14 cas), une phacomatose (9 cas), une maladie métabolique (9 cas), des anomalies de signal de la substance blanche postérieure (4 cas) et une dilatation des espaces de Virchow-Robin (1 cas).
Conclusion
La rentabilité de l'IRM justifie sa réalisation systématique dans l'exploration des retards mentaux. Elle permet une bonne approche du diagnostic étiologique du retard mental permettant parfois un conseil génétique adapté aux parents.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (5)
Commentaires de 1 à 5

2010-01-31 19.54 :
Nadia

très interessant

2009-10-20 12.03 :
ouzidane

travail interessant

2009-10-20 10.13 :
marie

merci

2009-10-18 15.55 :
vanpoulle

merci

2009-10-17 11.09 :
velia

bravo
Remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM