Poster électronique

Prise en charge diagnostique et thérapeutique des douleurs pelviennes chroniques d’origine veineuse
M. Namur, B. Lamy, A. Fohlen, F. Bourret Cassaigne, M. Linard, C. Noel, V. Le Pennec - Caen - France
Congrès 2009
Résumé
Objectifs
Rapporter une expérience monocentrique de la prise en charge de douleurs pelviennes chroniques d'origine veineuse et/ou d'insuffisance veineuse des membres inférieurs alimentée par le pelvis.
Matériels et méthodes
Cinquante cinq femmes (34,5 ans, 2,3 enfants en moyenne) présentaient des douleurs pelviennes chroniques (29 %), une alimentation pelvienne de varices des membre inférieurs (31 %) ou l'association des deux (40 %). Le bilan comportait une phlébographie pelvienne (100 %), un échoDoppler des membres inférieurs (74 %), une échographie pelvienne (64 %), un scanner (33 %) ou une IRM (14 %). Neuf patientes (10 %) présentaient un diagnostic différentiel non vasculaire. Le traitement consistait en une embolisation, une chirurgie, des sclérothérapies ou un traitement médical. Le suivi était clinique.
Résultats
Le syndrome de congestion veineuse pelvienne chronique associe une douleur pelvienne, des dyspareunies (56 %), des symptômes vulvaires (45 %), des urgences urinaires (31 %). Une insuffisance veineuse des membres inférieurs est présente dans 89 %. Les incontinences veineuses pelviennes concernent les veines ovarienne gauche (71 %), ovarienne droite (13 %), pudendales internes (49 %), glutéales inférieures (45 %) ou obturatrices internes (22 %). Une embolisation veineuse percutanée (coils et colle) est réalisée dans 74 % des cas. Les douleurs pelviennes transitoires sont le principal effet secondaire (34 %). Le suivi moyen est de 33 mois marqué par une récidive douloureuse traitée par embolisation dans 31 %. Le traitement a permis une guérison (22,7 %), une amélioration (54,5 %), une inefficacité ou une dégradation des symptômes (22,7 %).
Conclusion
Le syndrome de congestion veineuse pelvienne chronique est un diagnostic clinique. Le bilan comporte impérativement une phlébographie pelvienne. L'embolisation percutanée est une thérapeutique sûre et efficace.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (20)
Commentaires de 1 à 5
Tout afficher

2015-08-26 04.27 :
Sophie

J'ai subit une embolisation suite à un syndrome de congestion pelvienne . Dès le lendemain je me suis sentie allégée aux niveau du ventre, une sensation de légèrete et de confort s'en est suivi . Embolisation coté guauche seulement pour moi . Toujours suivie par mon chirurgien .je le recommande à toute les femmes qui en souffre ,c'est une petite opération pour une grande ammilioration de la qualité de vie ! Si je dois y retourné pour une seconde embolisation du coté droit je n'ésiterais pas ! ?

2012-10-04 20.22 :
wenig joanna

beau travail et surtout grand soulagement pour toutes les femmes qui souffre de congestions pelviennes. Moi meme venant de subir ma seconde embolisation. merci à vous les grand professionnels de la médecine. unee douleur chronique rien de pire.

2010-05-14 02.12 :
sVdeJvvcacR


2010-02-10 15.53 :
WIRTH

EXCEPTIONNEL MERCI QUID DE L ANGIOGADO 3D? W

2009-10-20 14.44 :
mlafortune

toutes les celles sont feminines. Beau travail: Merci
Remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM