Poster électronique

Détection de micro-emboles cérébraux par logique floue
D. Kouame, JM. Girault, F. Tranquart - Tours - France
Congrès 2007
Résumé
Objectifs
On dénombre actuellement en France en moyenne 180 000 accidents vasculaires par an. Les recherches menées aujourd’hui ont montré une corrélation entre une part de ces accidents et les pathologies du type thrombo-emboliques. L'utilisation des techniques Doppler ultrasonore a largement aidéà détecter précocement la présence de thromboses et d'emboles de grande taille dans le sang. Ces dernières années ont vu le développement de nombreuses méthodes de détection des emboles. Du point de vue de l’instrumentation, il existe sur le marché quelques appareils dotés d’outils permettant la détection d’emboles. Si ces outils détectent avec succès des emboles de grande taille ils rencontrent néanmoins des difficultés dans de nombreux cas pratiques : en présence d’artefacts, leur fiabilité est fortement compromise. En présence de micro-emboles la détection échoue, alors même qu’il a été montré que leur détection présente un intérêt majeur (celui-ci constituant un signe d'alarme) du fait de leur corrélation avec une augmentation du risque d’attaques. Nous proposons ici une technique de détection d’emboles innovante fondée sur la logique floue. Cette méthode fournit non seulement une détection plus fiable des micro-emboles que les dispositifs classiques, mais de plus évalue le niveau de certitude de cette détection.
Matériels et méthodes
Les signaux Doppler transcranien sont recueillis à partir d’un dispositif dédié. Nous procédons à une analyse des paramètres d’amplitude et de fréquence de ces signaux par une approche neuro-floue.
Résultats
Cette approche fournit un paramètre (p) compris entre 0 et 1,0 (absence d’embole p < 0,2 ; présence d’embole p > 0,8). Ce paramètre, qui prend en compte explicitement les artéfacts en rejetant, est en même temps une mesure du niveau de certitude de la détection, que le praticien peut utiliser. Testée sur une cinquantaine de patients sains et présentant des sténoses de type IV (soit environ 10000 signaux Doppler), cette méthode est plus robuste en terme de sensibilité et de spécifité que les méthodes implantées sur les appareils du commerce. Seuls 0,1 % des signaux présentaient des paramètres compris entre 0,7 et 0,8 entre 0,2 et 0,3 (zones d’incertitude).
Conclusion
De par ses caractéristiques (meilleures spécificité et sensibilité que les techniques classiques), cette technique est très prometteuse dans l’étude, le suivi et la caractérisation des micro-emboles.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
57
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM