Poster électronique

Les localisations rares du kyste hydatique rétro et sous-péritonéales : difficulté diagnostique (à propos de 33 cas)
R. Mejri, S. Sallami, M. Chelif, S. Ben Rhouma, Y. Nouira, A. Horchani - Tunis - Tunisie
Congrès 2007
Résumé
Objectifs
Etudier les particularités diagnostiques cliniques et radiologiques des kystes hydatiques (KH) rétro et sous-péritonéaux et discuter les principaux diagnostics différentiels.
Matériels et méthodes
Entre janvier 1990 et décembre 2005,33 patients ont été opérés avec le diagnostic peropératoire d'un KH rétro ou sous péritonéale. Il s'agit de 16 hommes et 17 femmes. L'âge varie de 19 à 80 ans (42,4). Deux patients seulement avaient des antécédents de KH hépatique. Les données cliniques et radiologiques ont été analysées et confrontées aux constatations opératoires.
Résultats
Le tableau clinique est varié avec une prédominance des lombalgies et des TUBA. Un seul patient a rapporté une hydaturie. L'examen physique a retrouvé une masse pelvienne chez 17 patients. Tous les patients ont eu une UIV et une échographie rénale et pelvienne. Dix patients seulement ont eu une TDM abdomino-pelvienne comme complément d'exploration. Un KH rétro-vésicale a étéévoqué chez 24 patients. Le diagnostic préopératoire a été erroné dans 9 cas : kyste surrénalien (n = 2), diverticule vésicale(n = 3), vésicule séminale dilatée (n = 2), tumeur vésicale (n = 1) et lithiase prostatique (n = 1).
Conclusion
La localisation hydatique rétro et sous-péritonéale reste exceptionnelle. Le diagnostic est souvent difficile. La confrontation des données cliniques et radiologiques, et en particulier le couple échographie-TDM, permettent d'orienter le diagnostic.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (1)
Commentaires de 1 à 1

2007-10-21 13.29 :
vittorio

tres bien
Remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM