Poster électronique

Rehaussement cérébral après injection d'USPIO sur un modèle expérimental murin de leucomalacie périventriculaire
M. Alison, R. Azoulay, P. Gressens, F. Chalard, G. Sebag - Paris - France
Congrès 2007
Poster primé par le jury
Résumé
Objectifs
La fixation macrophagique des nanoparticules d'oxyde de fer (USPIO) a étéétudiée in vivo en IRM sur des modèles expérimentaux et des pathologies humaines adultes. Le but de cette étude est d'étudier le marquage cellulaire macrophagique après injection d'USPIO sur un modèle murin néonatal mimant les lésions inflammatoires de leucomalacie périventriculaire du prématuré humain.
Matériels et méthodes
Des ratons nouveaux nés (n = 10) avec lésions cérébrales unilatérales droites créées par injection intracrânienne d'Ibotenate à J4 de vie ont eu une IRM cérébrale (1,5 T, séquence T1/T2/T2*) avant et 72 h après injection intrapéritonéale (IP) de Ferumoxtran-10 (Sinerem®, laboratoire Guerbet) à la dose de 2400 µmol/kg. Le signal sur bruit (SB) et le rehaussement relatif (RR) de la lésion avant et après injection étaient mesurés.
Résultats
Une augmentation significative (p < 0,05) du SB en T1 (moyenne + 300 %), et une diminution significative du SB en T2 (moyenne = - 200 %) et T2* (moyenne = - 450 %) étaient observées après injection ainsi qu'une augmentation significative (p < 0,05) du rehaussement relatif négatif de la lésion en T2 (moyenne - 300 %).
Conclusion
L’effet paramagnétique négatif en T2/T2* observé dans les lésions cérébrales du raton nouveau-né 72 heures après injection IP de Ferumoxtran est compatible avec une fixation macrophagique du produit de contraste.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (5)
Commentaires de 1 à 5

2007-10-24 12.03 :
MTN

BRAVO

2007-10-23 10.46 :
KLEIN

etude tres interessante

2007-10-22 17.58 :
C Chaffiotte

Félicitations Marianne!

2007-10-22 15.46 :
GS

YOUPI !!!!

2007-10-22 14.48 :
ROBERT

Bravo pour ce beau travail. Une question : comment pensez-vous que le Sinerem (i.e. l'agent de contraste superparamagnétique) passe la BHE ? Est-il capté par les cellules phagocytaires avant ce passage ou bien après ? Y a-t-il une rupture de BHE dans ce modèle ?
Remonter
49
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM