Poster électronique

Valeur diagnostique de l’échographie comparée à la scintigraphie aux cliniques universitaires de Kinshasa
W. Mpoyo-Mukendi, JM. Kabeya-Kabenkama, S. Ditu-Pandamadi, SE. Holenn Obe, J. Mukaya-Tshibola - Kinshasa - République Démocratique Du Congo
Congrès 2008
Résumé
Objectifs
Rapporter notre expérience sur la scintigraphie thyroïdienne récemment réintroduite et évaluer la valeur de l’échographie sur le plan diagnostique dans nos conditions de travail et équipement aux cliniques universitaires de Kinshasa.
Matériels et méthodes
Revue rétrospective des dossiers d’imagerie des patients explorés pour thyroïdopathie en 4 années. Les résultats de l’échographie sont comparés à ceux de la scintigraphie au radio-technitium 99mTc.
Résultats
Cent soixante-quatre patients de 16 à 75 ans ont été explorés. Les diagnostics écho-scintigraphiques retenus sont notamment : 64 goîtres multinodulaires (gmn) non toxiques et 16 homogènes hyperfixants, 16 nodules isolés, 12 gmn toxiques, 12 thyroïdites et 4 kystes. Une discordance est relevée dans 8 cas. L’échographie a montré une sensibilité de 76,6 %, une spécificité de 72,7 %, des valeurs prédictives positive de 88,4 % et négative de 53,3 % avec une valeur globale du test de 75,6 %.
Conclusion
L’échographie, comparée à la scintigraphie comme test de référence, s’est revelée une bonne méthode d’étude morphologique et diagnostique. Les nodules isolés sont une indication supplémentaire de montée en fréquence afin d’exclure une multinodularité.
Remonter
 
Evaluer et/ou déposer un commentaire
Nom :

 
Email :
Votre note : 
Commentaire :
 
Remonter
 
Vos commentaires (7)
Commentaires de 1 à 5
Tout afficher

2015-05-05 04.24 :
http://www.droncol.com/

http://www.alessandrocadario.com/lvbelts.php http://www.outsound.org/defauld.php http://www.ntprintmanager.com/belt.php http://www.mycolorscreen.com/lvbelts.php http://www.droncol.com/

2008-12-30 04.28 :
MUGABEKAZI Joséphine

La nationalité du patient n'est pas un bon critère d'inclusion. Tenir compte sur les origines ethniques c'est mieux.La majorité de congolais de Kinshasa sont des bantous.Dans votre pays , il ya des Tutsis et des soudanais qui ont la nationalité congolaise mais qui ne sont pas des bantous. Votre échographe sona line S-L est quelle année ? Vous ne parlez même pas du Doppler couleur qui permet d'éviter de pontinner les zones hypervasculaires. Pas d'images et pourtant c'est l'imagerie ! De plus un poster! C'est du copier coller pour faire apparaîter son non dans le journal de radiologie française!Les chiffres sont tous fabriqués Ma note est0/5

2008-12-30 04.28 :
MUGABEKAZI Joséphine

La nationalité du patient n'est pas un bon critère d'inclusion. Tenir compte sur les origines ethniques c'est mieux.La majorité de congolais de Kinshasa sont des bantous.Dans votre pays , il ya des Tutsis et des soudanais qui ont la nationalité congolaise mais qui ne sont pas des bantous. Votre échographe sona line S-L est quelle année ? Vous ne parlez même pas du Doppler couleur qui permet d'éviter de pontinner les zones hypervasculaires. Pas d'images et pourtant c'est l'imagerie ! De plus un poster! C'est du copier coller pour faire apparaîter son non dans le journal de radiologie française!Les chiffres sont tous fabriqués Ma note est0/5

2008-10-28 16.15 :
ntoko

bien

2008-10-27 11.33 :
mamuene

Pas d'images c'est déplorable ! mais le sujet vaut la peine
Remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM